apodictique


apodictique

apodictique [ apɔdiktik ] adj.
• 1598; lat. d'o. gr. apodicticus
Log. Qui a une évidence de droit et non pas seulement de fait. nécessaire; et aussi assertorique.

apodictique adjectif (latin apodicticus, du grec apodeiktikos, démonstratif, évident) Se dit d'un énoncé nécessaire, qui ne saurait être nié. (S'oppose à assertorique et à catégorique.)

apodictique
adj. PHILO Incontestable; nécessaire (par oppos. à problématique).

⇒APODICTIQUE, adj.
PHILOSOPHIE
A.— Qui a le caractère convaincant, évident d'une proposition démontrée. Un argument, un principe, un raisonnement apodictique. Synon. démonstratif.
Rem. 1. Attesté ds la plupart des dict. gén. du XIXe et du XXe s. à partir de Ac. 1835. 2. L'Ac. 1835-1932 mentionne ce terme comme peu usité.
B.— En partic.
1. [Dans la Logique d'Aristote, en parlant d'un raisonnement syllogistique] Dont la conclusion est nécessaire.
2. [Dans la tradition philos. kantienne] Jugement apodictique. Jugement pour lequel on admet (comme modalité) l'affirmation ou la négation comme nécessité :
1. ... il faut juger, comme l'a dit Bacon, ex analogia universi; il faut renoncer aux démonstrations apodictiques, à l'emploi du principe de contradiction; il faut admettre un genre de preuve que Kant excluait, dont sa logique inflexible et formaliste ne lui suggérait même pas l'idée, et dont l'omission devait, malgré tous ses efforts, l'entraîner vers un scepticisme absolu.
COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 593.
2. ... vouloir c'est refuser de poser la question de possibilité, ou du moins refuser de la traiter comme première : en ce sens la volition implique l'équivalent d'un jugement apodictique (car lorsque je dis : cela est nécessairement, je ne me demande pas si cela peut être).
MARCEL, Journal métaphysique, 1919, p. 182.
Rem. Attesté ds Lar. 19e-Lar. encyclop., LITTRÉ, ROB., QUILLET 1965.
DÉR. Apodictiquement, adv. (1864, RENOUVIER, Essais de crit. gén., 2e essai, p. XLII). De manière apodictique.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1582 (J. DE FREGEVILLE, Chronol., préf. ds GDF. Compl. : L'arithmetique et geometrie se peuvent demonstrer par vrais principes apodictiques, et par raison et analogie).
Empr. du lat. apodicticus (empr. au gr. ) « évident » (AULU-GELLE, 17, 5, 3 ds TLL s.v., 243, 26).
DÉR. Apodictiquement 1598 (Ph. DE MARNIX, Différ. de la Relig., I, 1, 6 ds HUG.).
STAT. — Fréq. abs. littér. : Apodictique. 14. Apodictiquement. 1.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BOUILLET 1859. — Foi t. 1 1968. — FOULQ.-ST-JEAN 1962. — FRANCK 1875. — GOBLOT 1920. — LAFON 1969. — LAL. 1968. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — Mots rares 1965. — PIGUET 1960.

apodictique [apɔdiktik] adj.
ÉTYM. 1582; du lat. apodicticus, grec apodeiktikos « péremptoire ».
Philos., log. Qui a une évidence de droit et non pas seulement de fait. Nécessaire. || Proposition apodictique.
1 Je pense, je suis. Par rapport à cette position, à cette proposition apodictique, tous les « lieux » de la première topique et les « rôles » de la seconde séquence freudienne sont des objectivations.
Paul Ricœur, Une interprétation philosophique de Freud, in la Nef, no 31, p. 120.
2 Pour certains, la philosophie est essentiellement une sagesse, une « mise en route », comme dit Jaspers, tandis que tout savoir apodictique devient nécessairement affaire de connaissance spécialisée, autrement dit de science.
Jean Piaget, Épistémologie des sciences de l'homme, p. 26.
(Chez Kant). Qualifie « une des trois modalités qui, dans le tableau kantien des catégories, s'oppose à assertorique et à problématique » (Foulquié, Dict. de philosophie).
3 Pour entreprendre un calcul quelconque de probabilité, et même pour que ce calcul ait un sens, il faut admettre, comme point de départ, une hypothèse ou une convention qui comporte toujours un certain degré d'arbitraire. Dans le choix de cette convention, nous ne pouvons être guidés que par le principe de raison suffisante. Malheureusement, ce principe est bien vague et bien élastique (…) La forme sous laquelle nous l'avons rencontré le plus souvent, c'est la croyance à la continuité, croyance qu'il serait difficile de justifier par un raisonnement apodictique, mais sans laquelle toute science serait impossible.
H. Poincaré, la Science et l'Hypothèse, p. 243.
CONTR. Assertorique.
DÉR. Apodicticité, apodictiquement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • apodictique — APODICTIQUE. adj. des 2 genres. Terme didactique. Démonstratif, évident …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Apodictique — Est apodictique, du grec αποδεικτικος (qui démontre, qui prouve), ce qui présente un caractère d universalité et de nécessité absolue. Une proposition apodictique est nécessairement vraie, où que vous soyez. Signification opposée Dans le cadre de …   Wikipédia en Français

  • apodictique — (a po di kti k ) adj. 1°   En termes d école, un argument apodictique est un raisonnement démonstratif, suivant la signification grecque du mot. 2°   Dans la philosophie de Kant, qui obtient ou qui exprime l adhésion la plus complète de l esprit …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • APODICTIQUE — adj. des deux genres T. didactique. Démonstratif, évident. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • APODICTIQUE — adj. des deux genres T. didactique Qui est démonstratif, évident. Il est peu usité …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Apodictique —    см. Аподиктический …   Философский словарь Спонвиля

  • Edmund Husserl — Philosophe et mathématicien allemand XXe siècle Naissance 8 avril  …   Wikipédia en Français

  • Husserl — Edmund Husserl Edmund Husserl Philosophe et scientifique XXe siècle Naissance  …   Wikipédia en Français

  • assertorique — [ asɛrtɔrik ] adj. • 1838; du rad. de assertion, d apr. l all. assertorisch ♦ Philos. (Kant) Jugement assertorique, qui énonce une vérité de fait (et non une vérité nécessaire). ⇒ apodictique. ● assertorique adjectif (allemand assertorisch) Se… …   Encyclopédie Universelle

  • démonstratif — démonstratif, ive [ demɔ̃stratif, iv ] adj. • v. 1327; lat. demonstrativus 1 ♦ Qui démontre, sert à démontrer. ⇒ apodictique. Argument démonstratif. Preuve, raison démonstrative. ⇒ convaincant. 2 ♦ Qui sert à montrer. Rhét. Genre démonstratif :… …   Encyclopédie Universelle